Bien comprendre un contrat de Complémentaire santé

comprendre-un-contrat-de-complementaire-sante

Chacun a pu constater que les tarifs des prestations santé augmentent au même moment où la Sécurité Sociale se désengage lentement mais surement du remboursement d’un certain nombre de postes de dépenses santé.

La protection complémentaire santé est donc plus que jamais d’actualité. Mais il convient de se poser certaines questions avant de souscrire un quelconque contrat.

Il faut tout d’abord savoir qu’il existe deux sortes de contrat complémentaire santé : le contrat individuel et le contrat collectif.

Un contrat d’assurance complémentaire individuel est supporté financièrement intégralement par le souscripteur et son tarif dépend des garantis retenues. Un contrat individuel peut être souscrit pour une personne ou l’ensemble des membres d’un foyer.

Un contrat de « Groupe » est souscrit par un employeur ou une association professionnelle ou non à laquelle adhère l’assuré.

Son tarif dépend également des garanties choisies et l’adhésion à un contrat collectif peut être facultative ou obligatoire.

Dans ce dernier cas, 60% des cotisations sont prises en charge par l’employeur.

L’adhésion facultative ou obligatoire résulte d’un accord collectif de travail ou d’une convention mais peut également être une décision du seul employeur.

Le salarié est couvert par l’assurance de « Groupe » mais les prestations peuvent être étendues à l’ensemble de sa famille.

Avant de souscrire un contrat individuel, il est prudent de vérifier si l’on n’est pas déjà couvert par un contrat « Groupe ».

Les garanties offertes par un contrat « Groupe » ou un contrat individuel doivent répondre aux besoins de l’assuré.

Parmi les points à observer : la limite d’âge à l’adhésion, le montant de la cotisation annuelle, le type de garantie proposée, les niveaux de remboursement….

Sur cette question, il convient d’être attentif tout particulièrement au remboursement des dépenses engagées lors d’une hospitalisation.

En effet, le forfait journalier est entièrement à la charge du patient dès lors que la durée de son hospitalisation est supérieure à 24 heures !

De la même manière, le lit accompagnant ou le supplément pour une chambre individuelle ne sont pas pris en charge par la Sécurité Sociale mais peuvent l’être par une bonne couverture complémentaire santé.

Vigilance donc lors de la lecture de son futur contrat et lucidité ! Il semble évident qu’une offre de complémentaire santé à 15 € mensuels a peu de chances de proposer des remboursements de soins santé avantageux et qu’il faut plutôt s’attendre pour ce tarif à un service minimum et certainement pas à la prise en charge par la complémentaire, des médicaments déremboursés par la Sécu ou des dépassements d’honoraires en médecine ambulatoire…

Laisser un commentaire