Partir à l’étranger avec sa voiture

Partir à l’étranger avec sa voiture

Avant le départ, il convient d’abord de relire attentivement son contrat d’assurance auto, de s’assurer que les déplacements hors du pays sont couverts et qu’en cas d’accident, une indemnisation soit prévue. Sauf mention contraire, les contrats auto prévoient une couverture de trois mois.

Sur la carte verte, sont mentionnés tous les pays dans lesquels l’assurance est valable et les coordonnées des correspondants locaux susceptibles de vous fournir de l’aide en cas de sinistre.

Cette liste de contacts n’étant pas toujours tenue à jour, il est préférable de s’adresser à son assureur pour la vérifier et par la même occasion, celui-ci vous délivrera une carte internationale d’assurance.

En cas de survenue d’un sinistre en Europe, il sera nécessaire de remplir un constat d’accident européen que vous aurez pris soin de demander à votre compagnie d’assurance avant le départ.

En cas d’accident à l’étranger, il convient de prendre contact avec le mandataire de l’assureur qui vous guidera dans les démarches à effectuer car à l’étranger, c’est la loi du pays qui s’applique pour l’indemnisation des dégâts et la définition des responsabilités.

Exception à cette règle : si l’accident n’implique que des véhicules immatriculés en France ou si vous blessez un ressortissant français dans un pays membre de l’Union Européenne, c’est la législation française qui s’applique.

Dans tous les cas, une déclaration d’accident doit être portée à l’attention de votre assureur dans un délai de cinq jours.

L’indemnisation sera longue car l’assurance adverse devra verser les indemnités au mandataire de votre assureur dans le pays étranger, qui reversera lui, les fonds en France.

Dernier détail d’importance, il vous faudra faire l’avance de tous les frais, donc, pensez à bien conserver les factures et les justificatifs pour en obtenir le remboursement une fois revenu en France !

Laisser un commentaire